/ Les Grands-moulins de Paris

Marquette-Lez-lille
Le contexte

1921, l’usine s’installe sur les terres arables de Marquette. Le blé vient de toute la Flandre. Il arrive par la Deûle, par la route et par le train. A cette époque, l’art s’invitait dans l’architecture par les nouveaux moyens de la sérialisation et de la préfabrication de l’écriture architecturale. L’héritage de cette période se retrouve encore aujourd’hui sur ces façades aux profils uniques.

Conséquence de la désindustrialisation, l’usine doit fermer ses portes en 1989. La forêt urbaine s’installe. Les végétaux pionniers transpercent l’asphalte de la cour. La végétation et le Street Art envahissent peu à peu les murs…

En 2017, les projet de reconquête urbaine du site est lancé. En plus des bâtis historiques à conserver et des immeubles à construire se pose une question : comment transformer en jardin la cour d’une des plus belles usines abandonnées de la métropole lilloise ?

Le défi

« Les trois âges d’or d’un symbole de la métropole lilloise »

Le projet
L'équipe et les chiffres

Maitrise d’ouvrage : Histoire & Patrimoine – Marché privé

Maitrise d’œuvre mandataire : Groupe Maes architecte

Études 2016 – Permis d’aménager 2018 – Chantier livré en 2023

Superficie du parc : 10 600m²

Programme : Logements

Coût des espaces verts (hors cheminements piétons et autres VRD) : 530k€

Découvrir d'autres références

Nous contacter

Se rencontrer,
échanger,
partager.

/ 27 ter rue de l'égalité 59700 - Marcq en Baroeul